Armance, de Stendhal

Publié le par djak

armance.jpg

Quel plaisir de relire ce roman si peu connu de Stendhal, et que j’avais découvert il y a bien 10 ans !!! Armance est un des meilleurs récits romantiques que je connaisse, avec Les Souffrances du jeune Werther de Goethe et La Confession d’un enfant du siècle de Musset.

 

Armance et Octave, deux cousins éloignés, s’apprécient depuis toujours, mais avec l’avancée vers l’âge adulte, les débuts en société, la découverte des travers de leurs proches et des mondains, les deux jeunes gens se rapprochent et se découvrent un goût commun pour la l’honnêteté et le sacrifice. Sans le savoir eux-mêmes, Armance et Octave finissent par s’aimer d’amour, mais, étrangement, cet amour les conduira à se tenir éloignés l’un de l’autre, à sacrifier leur bonheur personnel au bonheur social de l’autre. Armance, jeune fille sans fortune, se sait un mauvais parti pour Octave et se promet de ne jamais l’épouser. Octave, lui, s’est enchaîné à un double engagement : dans un accès d’orgueil personnel, il s’était promis de ne pas se marier avant 26 ans. Plus tard, il se promettra aussi de tout faire pour ne pas compromettre la réputation d’Armance, pour lui conserver une tranquillité sociale…

 

Entre amour et raison, intimité heureuse et rôles sociaux, contentement apaisé et crises d’angoisse, … de nombreuses thématiques romantiques apparaissent, sous la plume délicate de Stendhal qui peint avec merveille les tortures des sentiments amoureux, en même temps que les intrigues sociales qui se nouent autour de nos deux héros.

Si j’ai eu un peu de mal avec les déboires intérieurs d’Octave, qui s’interroge régulièrement, et sans avancer..., sur la place qu’il doit conquérir dans la société qui l’entoure, j’ai davantage apprécié le personnage d’Armance, forte, constante, attendrissante dans ses relations avec les autres.

Quant à la fin du roman… je l’avais totalement oubliée, et… quelle surprise !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Véro. 05/10/2010 21:25


Quelle claque quand j'ai lu Le rouge et le noir et La chartreuse de parme à l'adolescence ... maintenant que j'ai pris de la bouteille, je vais noter ce titre que je ne connaissais pas !


djak 16/10/2010 11:52



oui, ce sont des lectures qui marquent quand on est tout jeunot!



Sara 30/09/2010 17:54


Tu me donnes envie de redécouvrir Stendhal avec lequel je suis fâchée depuis ma lecture -laborieuse - du Rouge et le Noir. Je le note !


djak 03/10/2010 21:49



C'est sûr, ce n'est pas la même ambiance, pas la même... épaisseur!!!



irrégulière 29/09/2010 11:10


Je ne l'ai jamais lu mais je note, je suis justement en train de redécouvrir Stendhal !


djak 30/09/2010 17:46



ah, les bons vieux romantiques... rien de tel!



Anne Sophie 29/09/2010 08:45


j'ai beaucoup aimé la Chartreuse de Parme. Alors pourquoi pas découvrir ce roman ?!


djak 30/09/2010 17:45



d'autant qu'il est très court! 2-3h et hop!