La Danseuse de Mao, de Qiu Xiaolong

Publié le par djak

mao.jpgL'été dernier, c'est assez perplexe et déçue que j'avais refermé Visa pour Shanghaï du même auteur, me demandant si 'y retournerai un jour. Mais quand même, l'adulation que porte mrs pepys à cet auteur m'a fait douter et me revoilà après la lecture de La Danseuse de Mao, une enquête très bien menée et bien fouillée de l'inspecteur Chen, enquête délicate au possible puisqu'elle porte sur cette immense et obscure figure politique qu'était Mao. L'inspecteur Chen se voit en effet confier une mission spéciale par le Parti : retrouver des documents compromettant pour la mémoire de Mao, mettant en jeu sa vie privée, en particulier avec une de ses maîtresses : la célèbre actrice Shang, qui a fini par se suicider, mais en laissant derrière elle une fille et une petite fille...

Si les récits de Qiu Xiaolong ne font ni dans la violence, ni dans le suspense insoutenable, il n'en demeure pas moins que ce roman-là parvient à s'emparer progressivement du lecteur, installant une ambiance étouffante, inquiétante, où l'ombre de Mao plane et menace les personnages qui approcheraient un peu trop de ses secrets. Citations des poèmes du dirigeant chinois, documentation sur sa vie personnelle, sur les méthodes employées à son époque et sous ses ordres, autant d'éléments propres à passionner la lectrice peu au fait de ces événements que je suis.  Une plongée dans l'histoire, donc, pour une enquête fine et passionnante, où différents points de vue sur les événements sombres de l'époque de Mao sont rapportés, pour bien compléter le tableau.

 

J'ai donc revu positivement mon avis sur l'auteur et je pense que c'est avec plaisir que je retrouverai pour d'autres aventures l'inspecteur Chen et ses acolytes, en particulier Yu, un autre policier, et sa femme Peiqin, auxquels je m'étais déjà attachée dans le précédent volume.

Bonus spécial pour La Danseuse de Mao : de nombreux passages où la cuisine chinoise et ses plats traditionnels sont évoqués avec moult détails qui m'ont mis l'eau à la bouche !

Publié dans Littérature chinoise

Commenter cet article

Véro. 27/07/2010 00:07


Spontanément le thème ne me tente guère mais je garde quand même ce titre en tête (femme varie, fol qui s'y fie !).


djak 27/07/2010 21:36



héhé! c'est l'avantage des lectures de blogs!



Catherine 17/07/2010 21:41


Serais-tu intéressé par le défi Littérature policière sur les 5 continents ?
http://defi5continents.over-blog.com/


djak 19/07/2010 11:03



Merci pour le lien! je vais aller voir!



Lilibook 16/07/2010 12:34


Jamais lu l'auteur encore, mais j'ai prévu de lire Mort d'une héroïne rouge.


djak 16/07/2010 18:46



Il paraît que c'est une des meilleurs! je verrai ce que tu en penses!



mrs pepys 12/07/2010 10:18


Une convertie ! Pour te donner encore plus envie de poursuivre cette découverte, sache que le thème de la cuisine est présent dans la plupart des aventures de Chen, qui est un fin gourmet.


djak 13/07/2010 00:07



 youpi!!!!!!



mango 12/07/2010 10:01


Vu ce que tu en dis, je lirais volontiers ce roman sur un sujet qui n'est pas si courant!


djak 12/07/2010 19:04



Bonne lecture alors! j'espère que tu le trouveras facilement!