La Douce Empoisonneuse, Arto Paasilinna

Publié le par djak

empoisonneuse-copie-1.jpgMettez ensemble une grand-mère aimante, mais veuve de colonel, et un neveu looser, qui ne connaît que le vol et la violence. Ajoutez à cela une bonne poignée d'humour noir, une pincée d'horreur et le style bien particulier de Paasilinna, et vous obtenez La Douce Empoisonneuse.
Ce roman, très agréable et très rapide à lire, met en scène Linnea Ravaska, vieille dame qui vit seule, avec son chat, retirée du monde, près de la forêt. Sa vie aurait pu se dérouler très paisiblement si seulement elle ne craignait pas, étrangement, les jours de paie. En effet, quoi de plus effarant pour nous que de découvrir qu'à ce moment-là, son neveu, accompagné de deux amis, vient "lui rendre visite"... La "visite" à laquelle nous assistons au seuil du récit consiste à prendre possession du sauna, de la nourriture, de l'argent de Linnea; à harceler le chat à coups de pierre et à maltraiter la pauvre vieille femme à coups d'insultes et de menaces, la forçant à signer un testament au bénéfice de son neveu et à fuir dans la forêt. Tout le reste du roman reposera sur une sorte de jeu du chat et de la souris plus que drôle, où chaque camp est tantôt à la place du bourreau, tantôt à la place de la victime, même grand-mère...

Amusant? Assurément!
Dérangeant? Quelque part au fond de moi, oui. Et d'autant plus dérangeant que tout le roman de Paasilinna se fait dans un style indirect libre permanent, ce qui a pour conséquence que le lecteur, bien involontairement, s'identifie à ces personnages pervers et malsains et se met littéralement à penser comme eux. Ce procédé, qui m'a gênée au début de la lecture avant que je ne l'identifie, m'apparaît maintenant très futé et plus qu'opérant.

C'est donc avec un grand plaisir (et un bel espoir) que je me dirige à présent vers la bibliothèque pour rendre cet ouvrage et en chercher d'autres!!!

Publié dans Littérature nordique

Commenter cet article

MyaRosa 26/03/2010 18:35


Il me tente depuis longtemps celui-ci mais je l'avais un peu oublié. Je le chercherai à la bibliothèque, merci. :)


djak 26/03/2010 20:44


Celui-là se lit vraiment très vite et très facilement. Ca me rappelle que j'en ai un sur le feu... arrrgghhhh!!! trop à lire!