La Reine des lectrices, de Alan Benett

Publié le par djak

bennett.jpgUn petit tour sur le blog de MyaRosa, une envie de livre amusant et hop, me voilà avec La reine des lectrices en mains.


Une couverture intrigante ? Assurément. On y voit une femme d’un certain âge, portant une couronne sur la tête et dont le semblant de profil nous rappelle vaguement, très vaguement quelqu’un… Oui, mais qui ?


Ce récit un peu loufoque d’Alan Benett nous emmène de l’autre côté de la Manche, chez nos amis anglais qui constatent avec plaisir ou irritation, mais le plus souvent avec une surprise déstabilisante, que leur souveraine s’est découvert un nouveau hobby : la lecture. Un hobby ? Non, une passion, entière et grandissante, tellement dévorante qu’elle lui fait abandonner ses activités les plus éminentes : discuter trajet et embouteillages avec ses invités ; faire courir ses chiens en leur lançant des bâtons ; ne plus respecter le protocole des questions banales avec ses proches et les surprendre en leur parlant littérature. La reine ira même jusqu’à inviter d’illustres écrivains chez elle. Mais cette passion sera-t-elle durable ? Est-elle compatible avec une fonction si importante ? La Reine trouvera-t-elle son bonheur dans cette nouvelle activité ?


Il faudra lire ce récit pour le savoir et vous ne serez pas déçus par l’écriture de Bennett, pleine d’humour et de légèreté, qui jette un regard amusé à la fois sur Buckingham Palace et sur les incontournables de la littérature anglaise, à mesure que la reine les découvre. J’ai passé un très bon moment avec cette charmante femme, pas si coincée que ça !…

 

Quelques passages, vous me direz s'ils vous rappellent quelqu'un...

"Après avoir fini le deuxième volume de Nancy Mitford, L'Amour dans un climat froid, la reine s'aperçut avec délectation qu'elle avait écrit d'autres livres. [...] Elle les inscrivit sur la liste de lecture qu'elle venait d'inaugurer et qu'elle conservait dans un tiroir de son bureau." (p.30)

"Elle découvrait également que chaque livre l'entraînait vers d'autres livres, que les portes ne cessaient de s'ouvrir, quels que soient les chemins empruntés, et que les journées n'étaient pas assez longues pour lire autant qu'elle l'aurait voulu." (p.33)

Publié dans Littérature anglaise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lilibook 24/08/2010 19:01


j'en entend du bien de ce livre.


djak 26/08/2010 11:36



c'est une lecture sympa, pour une journée grisâtre comme aujourd'hui...



irrégulière 24/08/2010 12:15


ça fait un moment que je le vois partout, mais malgré les commentaires plutôt positifs, je ne sais pas pourquoi, il ne me dit toujours rien...


djak 26/08/2010 11:35



je comprends. Il n'attire pas forcément l'attention, mais il est vraiment sympa!



Stephie 24/08/2010 10:32


Des mois que je dois le lire... lui aussi...


djak 26/08/2010 11:34



moi, je ne l'avais pas prévu du tout! ça s'est fait sur 10 jours je crois, selon l'envie...



Anne Sophie 23/08/2010 21:40


j'ai beaucoup aimé ce livre :)


djak 26/08/2010 11:34







pimprenelle 23/08/2010 20:52


Encore un avis enthousiaste! Bizarrement, ce livre ne me tente absolument pas, malgré tous les bons billets que j'ai pu lire!


djak 26/08/2010 11:34



ça je peux comprendre car c'est un livre agréable à lire, mais qui n'a rien d'extraordinaire, somme toute.