La Route, de Cormac Mc Carthy

Publié le par djak

route.jpgIl y a des livres comme ça, que l'on referme en cours de lecture en vérifiant avec inquiétude le nombre de pages qu'il reste à lire et en se disant "ça va, j'en ai encore". On savoure la lecture, on est plongé dans l'univers de l'auteur et pris par une écriture vraiment fascinante.

Le récit de Mc Carthy est à mettre dans cette catégorie. La Route se déroule après une apocalypse et met en scène un homme et son très jeune fils qui parcourent les villes abandonnées, les forêts hostiles, les campagnes désertiques vers le Sud, en essayant de survivre coûte que coûte, malgré le froid, la pluie, la peur. La peur des autres, désignés comme "méchants" par l'enfant, ceux qui volent et qui tuent, mais également la peur de soi, la peur du désespoir. Car s'il ne se passe presque rien en terme d'action, le cheminement intérieur d'un père essayant de détourner le désespoir de l'esprit de son fils est ce qui constitue le fil du livre. Le thème de départ, l'apocalypse, est traité de manière très intéressante : loin de se complaire dans une description morbide de la "fin du monde", l'auteur intériorise cette apocalypse et se centre sur les interrogations et les inquiétudes des personnages : comment survivre, combien de temps, et, finalement, pour quoi survivre ?

Le lecteur navigue ainsi entre des passages de récits, où il voit les personnages tout mettre en oeuvre pour leur survie ; des passages à la 1ère personne, où le père nous livre ses doutes et ses craintes ; des passages de dialogues très épurés, dans lesquels peu de choses sont dites, mais où l'amour et la confiance inconditionnels de l'enfant sont palpables, et véritablement émouvants.

 

Du côté du texte, j'ai été impressionnée par la qualité de la traduction et je me demande du coup ce qu'une lecture en anglais pourrait donner. Les descriptions sont teintées d'une poésie indescriptible, créant une ambiance feutrée qui correspond bien à la situation des personnages, seul à seul, et parmi lesquels peu à peu le lecteur parvient à s'imiscer. Loin de conserver une impression désagréable, malgré le thème choisi, je dirais tout simplement que ce livre est beau, vraiment beau.

 

Je me demande ce que vaut le film...

 

Vous pouvez également lire l'avis de Radicale

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Liyah 14/04/2010 12:52


Ah ben oui voila le livre ! Dans ma LAL ! Il a l'air de plaire a beaucoup de monde !


djak 14/04/2010 17:30







JADE 10/04/2010 10:13


Un superbe livre qui m'a profondément marquée par son style et l'histoire


djak 10/04/2010 11:26



Oui, c'est tout à fait ça!



Lilibook 06/04/2010 20:32


Je ne l'ai jamais lu, mais j'ai vu de nombreux avis positifs sur ce livre alors...


djak 06/04/2010 21:09



...n'hésite plus!



pimprenelle 06/04/2010 12:54


J'ai lu beaucoup d'avis positifs sur ce roman, mais sans que je sache exactement pourquoi, il ne m'attire pas plus que ça...


djak 06/04/2010 21:08



C'est peut-être le coup du battage qui a été fait autour. Ca a tendance à rebuter, parfois...



Nelfe 06/04/2010 12:49


Le film est magnifique! Mon coup de coeur 2009!
Il faut d'ailleurs que je lise le livre maintenant :)


djak 06/04/2010 21:06



Ah la la! Du coup, j'espère vraiment récupérer le film jeudi!!! Merci pour ce commentaire très enthousiaste!