La Vie est brève et le désir sans fin, de Patrick Lapeyre

Publié le par djak

lapeyre.jpgJe poursuis ma découverte des œuvres sélectionnées dans le cadre du Goncourt avec La Vie est brève et le désir sans fin, de Patrick Lapeyre, roman qui me laisse somme toute… sur ma faim…

 

Un trio amoureux comme il en existe tant : Blériot, à Paris ; Murphy, à Londres ; et entre eux, la troublante Nora, qui va de l’un à l’autre, aimant à sa manière ces deux hommes si différents, et qui passent leur vie à l’attendre, à espérer un coup de fil annonçant son retour (provisoire). Le lecteur est donc placé au milieu de ces va-et-vient constants, tantôt du point de vue de Blériot, tantôt de celui de Murphy, rarement du point de vue de Nora. Car il s’agit d’une mise en lumière des sentiments masculins, de leur bonheur amoureux, ou des tracas liés à l’attente.

Un peu d'humour, quelques fulgurances appréciables sur les sentiments humains et sur le quotidien, mais une écriture qui manque de force ou de poésie, c'est selon...

 

Si j’ai parcouru les premières pages avec enthousiasme, trouvant ici et là de jolies formules sur l’amour et sur la vie, arrivée à la moitié du roman, j’avoue avoir été lassée, m’être dit : « bon, ok, il n’y a rien d’autre que ça ? » Et, oui, il n’y a rien eu d’autre que ce trio amoureux, avec en plus une Nora qui avait tendance à m’énerver…

 

Une lecture facile, agréable globalement, mais que j’oublierai sans doute assez vite !

 

Un avis plus positif chez mrs pepys !

Commenter cet article

Gwenaelle 23/11/2010 10:33


Je l'ai commencé hier et quand je suis arrivée à ça : "des nuages d'altitudes suspendus en vol géostationnaire au-dessus de la vallée" (p12), j'ai arrêté ma lecture définitivement. Il y a des
limites à ce que je peux supporter! ;-)


Véro. 05/10/2010 21:22


J'aime quand ma LAL reste au repos !


djak 16/10/2010 11:51







irrégulière 01/10/2010 13:49


Je l'ai repéré, celui-là aussi. J'avoue que le titre me fait fondre...


djak 03/10/2010 21:50



Moi aussi! le titre, je le trouve génial! sans doute pour ça que le contenu m'a déçue.