Le Coupeur de roseaux, de Junichiro Tanizaki

Publié le par djak

roseaux.jpgLa découverte de la littérature du Japon se poursuit avec cette lecture du court roman de Tanizaki, Le Coupeur de roseaux.

Je vous avouerais que j'ai eu beaucoup de mal à entrer dans ce récit au début duquel (pendant 45 pages...) le narrateur installe lentement, consciencieusement, mystiquement sans doute, l'atmosphère qui permettra au monde onirique de surgir par la suite.
Le narrateur prend en effet la décision, en fin d'après-midi, de se diriger vers le sanctuaire Minase qu'il souhaite visiter. Cette promenade se fait déambulation contemplative où se mêlent les réflexions du narrateur, des extraits d'écrits poétiques et des souvenirs de lectures. Le lien topique entre la marche et le travail de l'esprit, voire de la mémoire est souligné par la narration et les pauses méditatives qu'elle effectue.
Dans la seconde partie du récit, le coupeur de roseaux intervient : apparaissant aussi subitement qu'il disparaît, ce mystérieux personnage se lance dans une remémoration de l'histoire d'amour étrange qu'a vécue son père avec O-Yu, femme secrète et magnifique, mais aux exigences bien particulières, et pour laquelle nombreux sont ceux qui ont fait d'importants sacrifices. Je regrette vraiment que cette partie, plus originale et plus piquante, ne soit pas plus développée.

Ce roman se lit donc rapidement et facilement, malgré la lenteur de la première partie, mais je vais devoir lire d'autres oeuvres de Tanizaki avant de me faire une véritable opinion car pour l'heure, je ne suis pas convaincue.

Vous pouvez lire l'avis de mrs pepys, avec qui j'ai fait cette lecture commune!

Publié dans Littérature japonaise

Commenter cet article

sophielacurieuse 13/03/2011 10:26


Tanizaki est un grand maitre de la littérature japonaise. Pour faire plus ample connaissance avec lui, je te conseille La Clef (la confession impudique)...


Stephie 16/03/2010 07:22


Il est sur ma PAL, je dois lui trouver du temps ;)


djak 15/03/2010 22:41


avec plaisir! A toi de proposer un titre!


mrs pepys 15/03/2010 20:26


Et si nous programmions une lecture complémentaire en commun pour affiner nos opinions ?