No et moi, de Delphine de Vigan

Publié le par djak

No.jpgEncore un livre qui fait beaucoup parler de lui, que je vois sur quantité de blogs et que j'ai enfin réussi à lire...

 

No et moi est un court roman dont la narratrice est Lou Bertignac, une jeune fille de 13 ans, mais déjà lycéenne en raison de sa précocité. Un jour, alors qu'elle pensait y échapper, son professeur de sciences éco lui demande le thème de son exposé. Prise de court, sans trop réfléchir, elle affirme travailler sur les sans-abri et être en contact avec une jeune femme qui a accepté de témoigner. Après ce mensonge, c'est la panique : que faire ? Assumer ? Avouer ? Tomber malade...?

La panique sera de courte durée puisque le soir-même, alors qu'elle rêvasse à la gare d'Austerlitz, Lou rencontre No, une jeune sans-abri de 18 ans dont elle fait connaissance et qui changera évidemment le cours de sa vie, la conduisant à entrer davantage encore dans le monde difficile des adultes, qu'elle côtoie pourtant déjà quotidiennement, avec une mère qui a sombré dans la dépression...

Le récit se poursuit alors avec les découvertes de la vie de chacune, sur un fond d'amitié et de solidarité, avec des tableaux de la vie dans la rue et avec les interrogations d'une adolescente qui veut croire en la possibilité de changer le cours de choses, envers et contre tout ,et tous.

 

Mon avis est assez mitigé, à vrai dire... Autant, "évidemment" je dirais, j'ai été touchée par le sujet du récit, par les histoires personnelles de No et de Lou, et même de ce jeune homme si gentil qu'est Lucas, seul ami de Lou ; autant j'ai vraiment aimé et souri aux passages où la précocité de Lou était décrite (sa curiosité pour les mots qu'elle découpe et colle dans un grand cahier blanc, son esprit qui fonctionne à une vitesse folle et qui ne cesse de faire des liens, des hypothèses, de chercher à comprendre...), et qui ont même été mes moments préférés ; autant, par contre, j'ai été très gênée par l'écriture que j'ai trouvée trop facile, trop ordinaire, et même fade. Il y a quelques très bons paragraphes, touchants, fins, justes, mais ils sont noyés dans une narration qui porte vraiment (est-ce fait exprès? ) la marque d'une jeune fille de 13 ans et ça m'a quelque peu gâché mon plaisir. Bien sûr, on dira que là n'était pas l'intérêt du roman, certes... Mais cela fait partie de mes critères d'appréciation et là, ça m'a marquée tout au long de ma lecture, et même après.

Publié dans Littérature jeunesse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cassandra 02/05/2010 09:36


Je vois pas mal de billet sur ce livre en ce moment, il me tente bien.


djak 02/05/2010 12:56



Il se lit très vite donc n'hésite pas!



Stephie 24/04/2010 15:53


Je peux comprendre que la narration t'ait laissé un mauvais goût. J'ai parfois du mal quand le point de vue adopté est celui de l'enfant ou de l'adolescent ;)


djak 25/04/2010 21:11



Oui, parfois ça passe tout seul, d'autres fois...



Anne Sophie 22/04/2010 22:08


quant à moi, j'ai adoré cette lecture...


djak 22/04/2010 22:39



je comprends qu'on puisse adorer.



Elora 22/04/2010 21:00


Un livre que j'ai également chroniqué et qui ne m'a pas convaincue. Je n'ai pas du tout trouvé ce que j'attendais. Je dirais que l'histoire, en elle-même, est une succession d'événements attendus
et que l'écriture est fade.


djak 22/04/2010 22:37



Quelque part, tu me rassures... Pendant la lecture, j'ai effectivement eu la sensation d'avoir déjà lu cette histoire et ce n'était pas non plus agréable.



Liyah 22/04/2010 19:08


Ah ben je crois que tu es la premiere a ne pas avoir adore ! Je l'ai dans ma PAL mais toujours pas lu !


djak 22/04/2010 22:38



vi...  J'ai quand même hâte de voir ce que tu en penseras de ton côté et je vais
aller voir ailleurs également les avis!