Totto-Chan, de Tetsuko Kuroyanagi

Publié le par djak

tottoChan.jpgTotto-Chan... un récit vraiment léger, amusant, vivifiant, que j'ai lu avec un grand plaisir et dans lequel je replongerai le nez volontiers, quand j'aurai besoin d'un remontant, tant il est plein d'ondes positives!

 

Totto-Chan a 6 ans lorsqu'elle franchit pour la 1ère fois le portail qui la mène à l'école Tomoe, réputée pour ses méthodes peu conventionnelles, et c'est peu dire... Mais pourquoi sent-on une grande angoisse de la part de la mère ? Pourquoi comprend-on vite qu'il s'agit là d'une tentative presque désespérée pour scolariser Totto-Chan ? Tout simplement parce que cette dernière a une imagination débordante, une vivacité exubérante et, surtout, une spontanéité intarissable qui l'ont rendue difficile à supporter pour son ancienne institutrice.

 

Que dire de l'école Tomoe et de son incroyable directeur Sôsaku Kobayashi  ? J'ai envie de dire "tout" et en même temps "rien", tant je préfèrerais que vous découvriez cet univers, ce microcosme presque idéal, par vous-mêmes. Allez... deux mots (ou plutôt trois) : confiance, tolérance et inventivité. Que ce soit utopique ou non, peu importe... Le tout, c'est que c'est une histoire qui véhicule des valeurs, des sentiments et qui enrichit humainement le lecteur.

 

Quant à l'écriture... le point de vue de l'enfant adopté ici n'est jamais gênant... Bien au contraire, il permet de mieux véhiculer l'étonnement, l'émerveillement, la naïveté face aux découvertes et aux joies du quotidien et j'ai même particulièrement savouré les images et expressions propres à l'enfant que j'ai pu découvrir au détour d'une page.

 

Voici d'ailleurs quelques passages que j'ai trouvées trop mignons, trop kawaii, comme on dirait au Japon :

**"Au grand étonnement de la fillette, le portail de cette nouvelle école était fait de deux troncs d'arbres pas très hauts et couvert de feuilles.

- Il pousse dans la terre, ce portail, dit Totto-Chan à sa mère". (p.22)

 

**[Totto-chan essaie de raisonner son chien de ne pas l'accompagner à l'école, au moyen de la carte de train accroché à une cordelette]

"Lorsqu'elle eut passé la cordelette au cou du chien, Totto-cha s'accroupit:

-Tu vois... Ca ne te va pas du tout!

La cordelette était assurément trop longue pour Rocky : la carte traînait par terre.

Tu comprends ? C'est mon abonnement, pas le tien, alors tu ne peux pas prendre le train. Mais je demanderai quand même au directeur, et puis au monsieur de la gare. S'ils sont d'accord, tu pourras venir à l'école toi aussi, mais je ne te promets rien." (p.35)

 

**"Totto-chan était vêtue d'une blouse blanche et d'un short bleu marine, bien qu'elle eût de loin préféré porter une culotte bouffante toute plissée... Elle adorait en effet ce genre de culotte. Un jour, après l'école, alors que le directeur donnait une leçon de rythmique à des institutrices de maternelle dans la cour, le regard de Totto-cha avait été attiré par la culotte bouffante que portaient certaines d'entre elles. Chaque fois que les jeunes femmes tapaient du pied par terre, elle aimait bien voir leurs cuisses, juste en bas de leur culotte, remuer comme de la gelée flasques. Cela leur donnait tellement l'air adulte! Totto-cha était alors rentrée chez elle en courant, avait enfilé son short et tapé du pied par terre. Mais ses cuisses maigres de petite fille n'avaient pas remué du tout. Après avoir réessayé plusieurs fois, elle était parvenue à la conclusion que tout venait de la culotte." (p.137)

 

Qu'en ont pensé les membres de Livraddict qui ont participé à cette lecture commune? 

 

Publié dans Littérature japonaise

Commenter cet article

joey7lindley 03/05/2010 12:50


Choco vient de publier son avis et, quant à elle, elle n'a pas aimé... Dommage


djak 04/05/2010 07:03



J'irai voir ça dans la soirée!



Cassandra 01/05/2010 23:28


Le livre est actuellement dans ma PAL, j'ai hâte de le commencer!


djak 02/05/2010 12:53



tu ne risques pas d'être déçue!



joey7lindley 30/04/2010 22:26


J'ai beaucoup aimé moi aussi et le passage de la culotte en particulier. "Tout venait de la culotte", c'est vrai que c'est trop mignon et si innocent


djak 01/05/2010 19:27



oui!!! j'ai adoré également... mais il était trop long pour le citer! la narration permettait bien de s'imaginer la scène, tordant!



Liyah 30/04/2010 15:22


Il est dans ma PAL celui-la ! Je voulais me joindre a vous pour cette LC mais j'ai un planning charge ! lol ! En tout cas ton billet me donne envie !


djak 30/04/2010 17:52



N'hésite pas, si tu as 2h devant toi... ça se lit très vite, et c'est tellement emballant!



Erato 30/04/2010 11:18


J'ai lu ce livre il y a deçà quelques mois. J'ai été attirée par le titre, la couverture, puis le résumé. Et heureusement pour moi, j'ai beaucoup apprécié l'histoire. Cela m'a donné envie que ce
genre d'écoles existe ... Est-ce utopique ? ^^


djak 30/04/2010 17:50



J'aimerais aussi que cela existe... Quant à la couverture, j'ai vu qu'il en existait plusieurs, mais elles sont toutes sympas!